Sabre de tambour-major d’infanterie (modèle 1822)

La musique militaire a pour fonction essentielle de transmettre ou de répéter les ordres du chef et d’entrer en relation, de manière simple et codifiée, avec l’ennemi pendant la bataille. Les sonneries réglementaires scandent et ponctuent la vie des soldats, la musique militaire rythmant les marches et entraînant les combattants dans leurs efforts, tout en galvanisant les troupes et en leur insufflant énergie et courage lors des assauts et affrontements. Les ordres leur sont transmis par le tambour-major.

Lors des combats, la musique véhicule les ordres du chef, transmis par le tambour-major, par l’intermédiaire de son jeu de canne. Le tambour-major est un sous-officier désigné par le conseil d’administration de son régiment et nommé par le colonel. Sa fonction remonte à une ordonnance de 1762. Il est choisi pour sa haute taille et sa prestance. Batterie de tambours et musique d’harmonie sont sous ses ordres mais dirigées en réalité par le chef de musique. Occupant le rang de sergent-major, il utilise et brandit sa canne d’une dimension d’1m30 environ, secondé par le tambour-maître et le chef de musique. À la Restauration, le tambour-major est doté d’un sabre d’un modèle réglementaire. Il disparait avec la fin du Second Empire. Le fournisseur Manceaux est désigné pour réaliser ce sabre modèle 1822 (utilisé jusque 1870). Sur la monture figurent les armes de la royauté. Après 1830, elles sont remplacées par le coq et en 1852 par l’aigle impériale. La lame provient presque toujours de la manufacture de Klingenthal. Cette célèbre manufacture d’armes blanches, située en Alsace et fondée au XVIIIe siècle, a fonctionné jusqu’à la fin du XIXe siècle ; on lui doit des armes réglementaires militaires mais aussi civiles.

Cartel

Datation : Modèle 1822

Auteur : Fabrique de Klingenthal

Matériaux : Acier et cuivre

Techniques :

Lieu de création : Alsace, France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 05.4991

Historique :

Objets complémentaires

Tambour-major conduisant une musique, période révolutionnaire - Detaille Jean-Baptiste-Edouard