Selle de parade dite « du sacre de Napoléon Ier »

Après avoir été proclamé consul à vie en 1802, Napoléon Bonaparte devient officiellement empereur des Français le 18 mai 1804 sous le nom de Napoléon Ier. Le 2 décembre 1804 est organisée à Notre-Dame de Paris une fastueuse cérémonie, le sacre, en présence du pape Pie VII. Cette cérémonie, à l’image des sacres de la royauté française, marque durablement les esprits et symbolise l’avènement d’une nouvelle dynastie et l’établissement d’un pouvoir dont l’empereur est la clef de voûte.

Cette selle de parade fut probablement utilisée dans le cortège accompagnant le carrosse de l'Empereur le jour de la cérémonie.
En velours de soie cramoisie, cette selle comprend une paire de fontes (étui à pistolets), des étriers en argent doré et une housse de velours de soie brodée or et argent, qui comporte des motifs pour la plupart d'inspiration antique. On y distingue en alternance (visuel 2), entre des couronnes de chêne et de laurier : un caducée, symbole du commerce et de l'éloquence, un foudre, qui évoque le pouvoir guerrier, et une main tenant une épée avec serpent et couronne, symbole de justice et de prudence.
Cet objet témoigne aussi de la recherche de Napoléon dans le choix de ses emblèmes : avant d'adopter l'aigle le 21 messidor an XII (10 juin 1804), il hésita avec la figure du lion au repos (c'est-à-dire couché, parfois assis). On le retrouve à plusieurs endroits sur la selle : sur le coin de la housse (visuel 3) et sur les étriers (visuel 4).

Cartel

Datation : Vers 1804

Auteur : Inconnu

Matériaux : Cuir, maroquin, bois, velours de soie, cannetille et paillettes d’or et d’argent, laiton doré

Techniques : Broderie et dorure

Lieu de création : France

Hauteur :
0,91 m

Largeur :
0,93 m

Poids :

N° inventaire : G 625 ; Ca 21

Historique : Dépôt du Mobilier national en 1978.