Soldat du 26e régiment d'infanterie. 1915-1918

L'armée Française connaît, au cours de l'hiver 1914-1915, une crise de l'habillement. Les réserves des anciens uniformes étant épuisées à l'automne 1914, un programme de confection d'effets militaires simplifiés est lancé pour produire en urgence l'habillement nécessaire. Le drap bleu clair utilisé prend le nom de bleu horizon, couleur aujourd'hui encore associée à la Première Guerre mondiale et aux « poilus ». Le pantalon garance, survivant de la guerre de 1870, disparaît.

Le mannequin présente un soldat du 26e régiment d'infanterie. Il porte le casque en tôle d'acier conçu par l'ingénieur-général Adrian et adopté en 1915. Sa tenue " bleu horizon " est composée d'une cravate bleu foncé, d'une capote modèle 1915, d'un pantalon-culotte, de bandes molletières et de brodequins en cuir.

Ces effets sont complétés par un équipement constitué de bretelles de suspension, d'un ceinturon, de trois cartouchières modèle 1916 et d'un porte baïonnette, d'un bidon modèle 1877, d'un étui-musette modèle 1892 de teinte cachou avec rabat fermé par 2 boutons et d'un fusil 1915 avec sa baïonnette.

Il porte la fourragère aux couleurs de la Légion d'Honneur, reçue par le 26e RI pendant la Grande Guerre. A titre individuel, il porte la Médaille militaire ainsi que la Croix de guerre 1914-1918, ornée d'une palme pour une citation à l'ordre de l'armée, d'une étoile pour la citation à l'ordre de la division et de deux étoiles pour deux citations à l'ordre du régiment ou de la brigade.

Cartel

Datation : Vers 1915-1918

Auteur :

Matériaux : Métal, tôle d’acier, drap de laine, coton, cuir, bois

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 5320 B et 2033 B

Historique :