Stylo du général de Lattre de Tassigny utilisé lors de la capitulation allemande

Le 9 mai 1945 à 00h10, le général de Lattre de Tassigny est missionné pour co-signer l’acte de capitulation de l’Allemagne à Berlin. La présence d’un représentant français lors de la capitulation sans conditions de l’Allemagne nazie symbolise la présence de la France dans le camp des vainqueurs, aboutissement de l’action menée depuis le 18 juin. La France dispose ainsi d’une zone d’occupation en Allemagne et d’un siège permanent au conseil de sécurité de l’ONU.

Une fois la libération de la France amorcée, le nouvel objectif de de Gaulle est de faire reconnaître le pays comme l’un des vainqueurs de la guerre par les Alliés. Il veut que la France soit présente lors de la capitulation de l’Allemagne et qu’elle fasse partie des puissances occupantes. Etonné, d’une part par l’accueil enthousiaste fait au chef de la France libre par les Français, d’autre par leur implication dans la libération du pays, Roosevelt accepte de reconnaître le GPRF (Gouvernement provisoire de la République française). A Yalta, où de Gaulle n’est pas convié, Churchill obtient que la France ait une zone d’occupation en Allemagne. Depuis un an déjà, la Commission consultative, à laquelle la France participe, travaille sur les conditions de la capitulation. Dès le 2 mai 1945 de Gaulle demande à de Lattre de se tenir prêt pour la signature de la capitulation allemande qui ne devrait plus tarder. Finalement la capitulation est signée dans la nuit du 8 au 9 mai par le maréchal allemand Keitel. 

Cartel

Datation : XXe siècle

Auteur : Parker Pen Company (fondée en 1888)

Matériaux : or, plastique

Techniques :

Lieu de création : Etats-Unis

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 20427

Historique : Don du général Demetz (1970)