Tableau de Napoléon Ier, empereur des Français (1769-1821)

Napoléon Ier est empereur des Français du 18 mai 1804 au 6 avril 1814 et du 20 mars 1815 au 22 juin 1815. Général des armées de la Révolution et commandant en chef des armées d’Italie et d’Orient sous le nom de Napoléon Bonaparte, il parvient au pouvoir en devenant successivement Premier Consul en 1799, à la suite du coup d’état du 18 brumaire, puis consul à vie, du 2 août 1802 au 18 mai 1804, date à laquelle il est proclamé empereur. Il est sacré à la cathédrale Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804 en présence du pape Pie VII.

Ce tableau est l'un des premiers portraits officiels de l'Empereur, peint en 1806 par un jeune artiste de 26 ans, Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867).

Napoléon est représenté ici tel le Jupiter olympien, tableau qu'Ingres peindra en 1811. Il est assis sur le trône impérial. Son manteau pourpre, couleur impériale, est semé d'abeilles, l'un de ses symboles. Sur la fourrure d'hermine se déploie le collier de Grand Maître de la Légion d'honneur, décoration créée à l'initiative de Napoléon en 1802.

Plusieurs symboles visent à ancrer la récente légitimité de l'empereur dans l'histoire de l'Europe : la couronne de laurier, qui est l'attribut des empereurs de la Rome antique ; l'aigle, qui est le symbole des légions romaines (visuel 2) ; le sceptre, dans sa main droite, qui est surmonté d'une statuette de Charlemagne (visuel 3).

Ingres représente sur ce portrait de Napoléon Ier en tenue de sacre l'ensemble des attributs et des symboles du pouvoir impérial. Cette œuvre, peu appréciée en 1806, illustre aujourd'hui des millions de manuels d'histoire.

Cartel

Datation : 1806

Auteur : Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)

Matériaux :

Techniques : Huile sur toile

Lieu de création : France

Hauteur :
2,60 m

Largeur :
1,63 m

Poids :

N° inventaire : 4

Historique : Tableau appartenant à la collection du Corps législatif de 1806 à 1814, à la collection des Musée royaux de 1814 à 1832, et donné par le roi Louis-Philippe à l’Hôtel des Invalides en 1832