Tourelle de char Panzerkampfwagen II (1940)

Après l’étude, la conception et la mise à l’essai d’un véhicule blindé de 10 tonnes armé d’un canon de 20 mm automatique à partir de 1934, l’armée allemande passe les premières commandes de Panzerkampfwagen II (PzKpfW II) en 1935. Mais lors de la campagne de France, ils montrent leurs limites car leur blindage et surtout leur armement sont insuffisants face aux chars français Somua S35 ou Renault R35. Malgré cela, ils restent en service jusqu’en 1943 car ils sont encore efficaces face à l’infanterie.

Lors de la campagne de France, la Panzerwaffe (arme blindée) aligne 955 chars légers PzKpfW II ou Sd.Kfz.121. Ce blindé de 9,5 tonnes, disposant d'un équipage de 3 hommes (chef de char, conducteur, tireur), peut atteindre une vitesse de 40 km/h sur route et a une autonomie de 190 kilomètres. L'armement est constitué d'un canon automatique de 20 mm (10 chargeurs de 18 obus), conçu sur le modèle du 20 mm Flak 30 antiaérien, et d'une mitrailleuse coaxiale MG34 de 7,92 mm.

Cartel

Datation : Vers 1940

Auteur : Inconnu

Matériaux : Acier

Techniques :

Lieu de création : Allemagne

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 998.1462

Historique :

Objets complémentaires

Tourelle APXR1 de char léger Renault R35 et Hotchkiss H35 et H39