Triqueballe du système Gribeauval, échelle 1/4

Le triqueballe fait partie des engins de levage en usage dans l’artillerie depuis le XVIIe siècle et que le système Gribeauval s’attache à normaliser. A l’instar du chariot porte-corps, son rôle est de véhiculer les bouches à feu lorsqu’elles ne sont pas installées sur leurs affûts. Robuste, le triqueballe est particulièrement employé pour le transport des pièces les plus lourdes, puisqu’il peut supporter une charge de 3500 kg.

Principalement utilisé dans les places fortes, le triqueballe permet de soulever les canons et de les transporter jusqu’à la destination souhaitée. Il peut également les déposer sur des chariots à rouleaux qui permettent d’atteindre des endroits où le passage est trop étroit.

Voici son fonctionnement : une fois le triqueballe amené au-dessus du canon, les servants passent des cordes dans les anses du canon et les attachent à la vis disposée à proximité de son centre de gravité. En tournant la vis, ils soulèvent le canon, qui est alors suspendu. Grâce à ses très grandes roues, le triqueballe dispose d’une grande manœuvrabilité, et comme le canon n’est pas en contact avec le sol, sa traction en est facilitée. Cette dernière est généralement effectuée par des chevaux, cependant il est également possible de recourir la traction humaine.

Aujourd’hui, le triqueballe est encore largement utilisé (sous une forme motorisée) dans le domaine forestier pour le transport de lourds troncs d’arbres après l’abattage.

Cartel

Datation : Dernier quart du XVIIIe siècle

Auteur :

Matériaux : Bois et fer

Techniques :

Lieu de création : France

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : O 121

Historique : Entre 1775 et 1788, l’ensemble des matériels adoptés dans le cadre du système d’artillerie conçu par le général de Gribeauval est reproduit en modèles réduits, à l’échelle du quart. Cet ensemble forme une collection unique. Elle entre au musée d’Artillerie, ancêtre du musée de l’Armée, au début du XIXe siècle.

Objets complémentaires

« Triquebale » (sic), planche 41 du "Collection Complète De La Nouvelle Artillerie Construite Dans Les Arcéneaux De Metz et Strasbourg Par Messieurs De Muÿ Et De Gribeauval"

Modèle au 1/4 du chariot de place à rouleaux indépendant portant un canon de siège de 16 livres du système Gribeauval