Uniforme d'auxiliaire féminine de la Royal Air Force

La Seconde Guerre mondiale marque l’entrée significative des femmes dans les armées. Les besoins – et les pertes – énormes en hommes expliquent le recours aux femmes pour accomplir les tâches secondaires mais indispensables des activités militaires. Les femmes n’occupent pas des postes de combat, sauf à de rares exceptions, comme en URSS. Dans les différentes armes, le travail des femmes concerne essentiellement l’administration, l’intendance, les communications, les transports et les secours.

Cet uniforme d’une auxiliaire féminine de la RAF est un vêtement de 1940 proche de la tenue de service du personnel masculin. Il comporte sur le haut des manches le symbole de la RAF : l’aigle, tête baissée et ailes déployées.

La Women’s Auxiliary Air Force est formée en juin 1939 et ne compte que 2000 femmes à sa création. En 1943, ce sont plus de 182 000 WAAF qui sont actives, notamment, dans la réparation des avions, surtout au Canada, devenue base d’entraînement des pilotes issus du Commonwealth. Elles jouent un rôle essentiel dans le contrôle des avions aussi bien dans les stations radars que dans les salles d’opérations. Elles se distinguent notamment lors de la Bataille d’Angleterre, en 1940, en renseignant l’aviation de chasse britannique sur les positions des escadrilles ennemies. 

Certaines WAAF furent même recrutées comme opératrices radio ou courriers par les services secrets britanniques et envoyées en France, où plusieurs d’entre elles y laissèrent leur vie.

Cartel

Datation : 1943

Auteur :

Matériaux : Drap, métal

Techniques :

Lieu de création : Grande-Bretagne

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : Ha 62

Historique :