Vareuse de Raoul Brunon, sergent au 14e bataillon de chasseurs Alpins

Le souvenir de Raoul fut pour son frère cadet, Jean, toujours très vif. Tous deux initiateurs de ce qui deviendra l’une des plus riches collections privées d’uniformes et équipements militaires, la collection portera, dès la fin de la Grande Guerre le nom de « Collection Raoul et Jean Brunon ». Cette vareuse est l’un des témoins du grand intérêt des frères Brunon pour l’histoire militaire et la France pour laquelle Raoul donnera sa vie, en 1917, au Chemin des Dames.

Né en 1892, Raoul Brunon fut d’abord mobilisé, dès 1914, au sein d’un Etat-major. Mais ayant demandé, en parfaite cohérence avec la ligne de vie qu’il s’était choisie, à être versé dans une unité combattante, il servira chez les chasseurs alpins. Sa vareuse-dolman, à col chevalière, en drap gris fer bleuté, typique des effets de chasseurs et qui leur vaut le surnom de Diables-Bleus, correspond au règlement de 1916. Le numéro 14, brodé en cannetille d'argent sur le col, surmonte la Croix de guerre 1914-1918 et la médaille militaire de Raoul, tandis qu'un galon de sergent en filé argent est apposé sur chacune des manches. La vareuse est complétée par une fourragère aux couleurs de la médaille militaire et un béret de drap de laine bleu foncé avec un insigne en cannetille d'argent.

Blessé au Chemin des Dames, Raoul succombera le 24 octobre 1917, laissant à son frère cadet la tâche d’enrichir et de faire rayonner la collection qu’ils avaient entreprise avant la guerre.

Cartel

Datation : Vers 1916

Auteur :

Matériaux : Drap de laine bleu foncé

Techniques :

Lieu de création :

Hauteur :

Largeur :

Poids :

N° inventaire : 1931 B

Historique :