La musique militaire

Le musée de l’Armée conserve une précieuse collection de près de 300 instruments. Ces instruments relèvent, pour la plupart, des catégories des membranophones et aérophones ou instruments à percussion et à vent, les plus utilisés dans la musique militaire.

Le fonds instrumental du musée est donc révélateur des pratiques musicales militaires mais aussi de quelques hauts lieux de la fabrication instrumentale française et étrangère, comme en attestent des prestigieuses signatures relevées sur ces instruments. Si les marques de fabrication sont peu nombreuses, celles qu’on  relève proviennent de facteurs de grande notoriété. Ainsi en est-il de Johann Leonhard III et Friedrich Ehe (Allemagne, cuivres, XVIIIe siècle), Triebert et Simiot (France, bois, XIXe siècle), Raoux (France, cuivres, XIXe siècle), Forveille (France, cuivres, XIXe siècle) ou encore Adolphe Sax (France, bois et cuivres, XIXe siècle).