La chasse

Le département Ancien du musée de l’Armée conserve dans ses collections un important ensemble d’armes, souvent de très grande qualité, qui n’ont pas été conçues pour la guerre mais pour la chasse. Ces pièces nous rappellent que les premiers outils de l’humanité ont été développés pour manger et non pour combattre. Cette activité nourricière est rapidement devenue dès l’Antiquité le privilège des élites et le reflet d’une civilisation aristocratique qui s’est particulièrement exprimée dans les cours européennes, de l’époque médiévale au XIXe siècle.

Souvent somptueuses et liées à des rituels cynégétiques complexes, les pièces présentées ici témoignent du talent des arquebusiers et des fourbisseurs, des ornemanistes et des graveurs, doreurs ou marqueteurs, associés pour donner naissance à des armes à la fois belles et ingénieuses. Afin de rendre justice à la richesse, insoupçonnée, des collections du musée de l’Armée dans ce domaine, figurent également dans ce portfolio quelques pièces mises en dépôt au musée de la Chasse et de la Nature à Paris, spécifiquement dédié aux arts cynégétiques.