Bibliothèque - Iconothèque

Bibliothèque

La bibliothèque du musée de l'Armée est née en 1905 de la fusion des bibliothèques du Musée d'Artillerie et du Musée Historique de l'Armée. Elle s'est enrichie au fil du temps grâce à d'importants dons et legs.

Des fonds spécialisés pour un public varié

Fonds patrimonial et fonds documentaire se côtoient avec le souci de répondre aux attentes spécifiques et souvent techniques d'un public varié, constitué autant d'étudiants, chercheurs, historiens et historiens de l'art, que d'amateurs de Militaria. Ces fonds, très spécialisés, constituent une référence dans le domaine des armes, armures, de l'artillerie, des uniformes français et étrangers, des emblèmes. A ces thèmes majeurs s'ajoutent des ouvrages consacrés à Napoléon et son entourage, à l'Hôtel des Invalides, ainsi que des textes réglementaires, des historiques de campagnes et de régiments, des biographies et mémoires ainsi que des ouvrages d'histoire et l'histoire de l'art. La Bibliothèque conserve également des catalogues de musées français et étrangers, d'expositions et de ventes.

Quelques chiffres

40.000 monographies, du XVIe siècle à nos jours, 600 titres de périodiques français et étrangers, dont 250 vivants, et un fonds documentaire, organisé de façon thématique.

Ouverture prochaine

Actuellement fermée au public, la bibliothèque et le centre documentaire rouvriront leur porte en 2017 dans des espaces rénovés situés dans l'aile Occident de l'Hôtel national des Invalides.

Contact pendant la période de fermeture

Bibliothèque, documentation coordonnées :

Tél : (+33) 01 44 42 38 38
Fax : (+33) 01 44 42 41 23
bibliotheque@nullmusee-armee.fr

Iconothèque

Département des peintures et sculptures. Cabinet des estampes, dessins et photographies

Le musée de l'armée conserve un ensemble de représentations relatives à l'histoire militaire de la France depuis les guerres de religion ainsi qu'à l'histoire de l'Hôtel des Invalides depuis sa fondation.

dessin de l'armure au lions

Environ 2300 peintures, 900 sculptures, 6000 dessins en feuilles, 20 000 estampes, 30 000 tirages et 400 albums photographiques, 18 000 plaques de verre, 4500 négatifs souples constituent un réservoir dans lequel des œuvres sont régulièrement puisées pour enrichir et renouveler le parcours permanent du musée, être présentées dans le cadre d'expositions temporaires, alimenter des travaux de recherche ou illustrer des publications.

Les collections graphiques et photographiques, dont la fragilité constitutive interdit l'exposition permanente, seront rendues progressivement consultables - après avoir été reconditionnées, récolées et numérisées - au sein du cabinet des estampes, dessins et photographies, qui ouvrira ses portes en 2016 dans l'aile Occident des Invalides.

Bien que plus abondante pour le 19ème siècle et la première moitié du 20ème siècle, la collection compte également des témoignages des conflits des siècles antérieurs et s'ouvre à la production de photographes contemporains. A cet ensemble s'ajoutent le décor peint et sculpté de l'église du Dôme ainsi que les peintures murales ornant les quatre anciens réfectoires de soldats de l'Hôtel des Invalides représentant des épisodes des campagnes de la guerre de dévolution (1667-1668) et de la guerre de Hollande (1672-1678).