La fête de la Sainte-Barbe

Du  06 décembre 2014 au  07 décembre 2014

Du samedi 6 décembre 2014
au dimanche 7 décembre 2014

14h30

Cour d'Honneur des Invalides

Les canons vont tonner les 6 et 7 décembre prochains dans la cour d’honneur de l’hôtel des Invalides !

Fêtée le 4 décembre, sainte Barbe est la patronne des artilleurs. Chaque année le musée de l'Armée organise, en collaboration avec l'Ecole d'Artillerie de Draguignan et sa fanfare, un week-end festif mèlant performances, reconstitutions et présentation de matériels militaires.

Au programme

Quatre tableaux de l’artillerie d’hier à aujourd’hui seront présentés entre 14h30 et 16h, accompagnés par la fanfare de l’Ecole d’Artillerie de Draguignan.

  • Mise en batterie d’un canon de campagne du système Gribeauval, premier système d’arme adopté par l’artillerie française, mis au point par le général du même nom en 1764, et tiré par 4 chevaux de race postier breton.
  • Manœuvres et tirs de deux légendaires canons de 75 mm de la Grande Guerre, servis par des soldats en tenue bleu horizon et présentation d’un authentique taxi de la Marne.
  • Démonstration des matériels d’artillerie de la Libération de la France en 1944  avec la  manœuvre d’un canon de 40 mm Bofors et celle d’un obusier de 105 HM2.
  • Présentation de l’artillerie actuelle avec des manœuvres du CAESAR (CAmion Equipé d’un Système d’ARtillerie) et d’un MISTRAL(MISile TRansportable Antiaérien Léger), prêtés exceptionnellement pour cet événement.

Une sortie idéale en famille !

Adultes et enfants pourront ensuite aller à la rencontre des acteurs de la manifestation et tenter de répondre aux questions d’un livret -jeux remis gratuitement sur place. Chaque enfant recevra le badge de l’édition 2014 de la fête de la Sainte-Barbe.

Manifestation de 14h30 à 17h. Accès libre et gratuit pour tous.

Qui est sainte Barbe?

En l’an 235, Barbe, une belle et noble jeune fille de Nicomédie, en Turquie, aurait été enfermée dans une tour par son père, Dioscore, pour la soustraire aux sollicitations du monde. De retour d’un voyage, il apprend qu’elle s’est convertie au catholicisme et la livre au Gouverneur. Ce dernier la fait supplicier et décapiter par son propre père, qui est aussitôt frappé par la foudre et réduit en cendres. Au fil des âges, la tour finit par se confondre avec une poudrière, et Barbe, devenue sainte, est élue patronne des artificiers, des armuriers, des artilleurs, des mineurs et des sapeurs-pompiers. Aujourd’hui encore, elle est invoquée pour conjurer le tonnerre et les éclairs, ainsi que pour prévenir les accidents liés à l’explosion de la poudre à canon. Elle est fêtée chaque année le 4 décembre.