Réunissons le couple Lasalle !

Aidez le musée de l’Armée à acquérir ce chef-d’œuvre et permettez au portrait de la comtesse de Lasalle de rejoindre celui de son époux, le général Lasalle, aux Invalides !

Je fais un don Non merci

Duo Contraste

Proposé par l’ardent duo de Cyrielle Dubois et Tristan Raës, dont les timbres si colorés et poétiques se conjuguent et se fondent irrésistiblement, ce programme présente un séduisant florilège de lieder composés Outre-Rhin par Wagner et Brahms ou inspirés par des textes de grands poètes allemands. De bouleversantes mélodies françaises de Franck, de Chausson et du jeune Fauré y font un vibrant écho.

Horaires :

20h
Lundi 16 mai 2022

Lieu de l'évenement :

Grand Salon

Conditions d'accès :

Plein tarif : 35€ cat.1 - 15€ cat.2 / Tarif réduit : 8€ / Offre duo : 60€ cat.1 - 20€ cat.2

Programme

Alternance d’envoûtantes mélodies françaises de Franck, Chausson (La Caravane) et Fauré (L’Absent, Hymne) et de poignants lieder de Brahms (Auf dem Kirchhofe), Wagner (extr. des Wesendonck – Lieder) et Wolf.

Distribution

  • Cyrille Dubois, ténor
  • Tristan Raës, piano

Dans le prolongement de la guerre de 1870 et de la sombre défaite de Sedan, suscitant un regain de nationalisme et un véritable élan patriotique, les compositeurs français, tels Franck, Chausson et Fauré, sont promus au travers de la Société nationale de musique, fondée le 25 février 1871 par Bussine et Saint-Saëns.

Réaffirmant la grandeur et la primauté de la musique française face à la tradition germanique, représentée par Wagner et Brahms, elle porte haut sa fière et noble devise Ars Gallica.

Proposé par l’ardent duo constitué par Cyrille Dubois et Tristan Raës, dont les timbres si colorés et poétiques se conjuguent et se fondent irrésistiblement, ce programme présente un séduisant florilège de lieder composés Outre-Rhin par Wagner et Brahms ou inspirés par des textes de grands poètes allemands tels Möricke, Eichendorff ou Goethe, figure tutélaire de la littérature allemande, chez Wolf. De bouleversantes mélodies françaises de Franck d’inspiration germanique, de Chausson et du jeune Fauré y font un vibrant écho.