Concerts du Général Mangin

Canons de l’élégance et Trompettes de la renommée

Horaires :

20h
lundi 2 décembre 2019

Lieu de l'évenement :

grand salon

Conditions d'accès :

Tarif plein : 30€ / Tarif abonné : 24€ / Tarif réduit : 8€

Isabelle Druet, mezzo-soprano
I Giardini
Pierre Fouchenneret, violon
Guillaume Chilemme, violon
Jérémy Pasquier, alto
Pauline Buet, violoncelle
David Violi, piano

L’élégance ….du désespoir

Haydn, Trio n° 39 en sol majeur Hob XV : 25, pour violon, violoncelle et piano
Sarasate, Zigeunerweisen / Airs bohémiens, opus 20, pour violon et piano
Durosoir, Aquarelles, extr. Berceuse, pour violon et piano
Bach, Passion selon saint Matthieu BWV 244, Aria Erbarme dich, mein Gott / Aie pitié, mon Dieu, pour voix, violon et piano
Caplet, La croix douloureuse / Prière des âmes en deuil, pour voix et piano – Détresse, pour voix et piano
Bach, Passion selon saint Jean BWV 245, Aria Es ist vollbracht / Tout est accompli, pour voix, violoncelle et piano
Franck, Panis Angelicus, pour voix et accompagnement instrumental
Franck, Quintette en fa mineur

Non loin de l’enfer du front et des tranchées, de grands musiciens tels Caplet, Durosoir et Maréchal alternent missions dangereuses en tant que militaires et séances de musique de chambre, organisées entre 1915 et 1918 à l’initiative du Colonel Valzi puis du Général Mangin, pour apporter quelque réconfort aux combattants. C’est précisément l’un de ces programmes, s’inscrivant dans une forme de temps suspendu, qui est ici restitué, avec beaucoup d’intériorité, par Isabelle Druet et I Giardini.

Avec le soutien de l’association Musiciens entre guerre et paix