Journées européennes de l'archéologie 2021

Le samedi 19 et le dimanche 20 juin 2021, le musée de l'Armée s’associe à l’Institut national de recherches archéologiques (INRAP) pour les Journées européennes de l’archéologie, car l’archéologie est constitutive du musée de l’Armée et de ses collections. Accès libre et gratuit dans le respect des conditions sanitaires et de jauges en vigueur.

Horaires :

10h - 18h
Du samedi 19 juin 2021
au dimanche 20 juin 2021

Lieu de l'évenement :

Site des Invalides et espaces du Musée

Saviez-vous que les vestiges de camps militaires antiques, médiévaux, modernes ou ceux des tranchées de la Grande Guerre jusqu'aux plages du débarquement de la Seconde Guerre mondiale peuvent également faire l'objet d'analyses archéologiques ?

Les journées européennes de l'archéologie sont l'occasion d'explorer le lien qu'entretient l'archéologie et l'histoire militaire à travers des jeux, des ateliers, des conférences et un parcours découverte disponibles gratuitement.

 

Programme

Retrouvez l'intégralité du programme et le plan du site, en cliquant ici

 

Parcours découverte Militaires et archéologues

Du vendredi 18 juin au dimanche 19 septembre 2021

Le musée de l'armée propose un parcours découverte sur un pan peu connu de ses collections.

En 1844, plus de vingt ans avant l’ouverture du « Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines » créé par Napoléon III à Saint-Germain-en-Laye, Félicien de Saulcy fonde la collection archéologique du musée d’Artillerie, ancêtre du musée de l’Armée. Cet officier-conservateur et ses successeurs, tout à la fois polytechniciens, artilleurs, numismates, peintres, ethnologues, explorateurs et pédagogues… vont réunir un ensemble de plus d’un millier de pièces témoignant des développements de l’archéologie nationale, de la naissance des études préhistoriques et de l’essor de l’anthropologie comparée. Enrichie grâce à la générosité de Napoléon III et de nombreux donateurs, ce fond est complété en 1876 par la mise en œuvre spectaculaire de la Galerie du Costume de guerre, qui représente sous forme d’effigies grandeur nature, hautement colorées et généreusement emplumées, les guerriers néolithiques, grecs, gaulois, romains ou francs, dont les armes et les armures ont été collectées par nos officiers-archéologues.

C’est à cette aventure humaine et scientifique que vous convie le musée de l’Armée, à travers un parcours révélant quelques-uns des trésors, parfois inattendus, cachés dans ses réserves.

Accès libre et gratuit le samedi 19 juin et le dimanche 20 juin 2021.
Lieu : Département armes et armures anciennes (Aile Occident).

Horaires : 10h-18h.

 

Conférences

Conférence enregistrée L’archéologie de la Grande Guerre en Île-de-France : Une batterie d’artillerie du camp retranché de Paris par Erwan Bergot

Samedi 19 juin de 14h à 15h

Initiée dans les années 90, l’archéologie de la Grande Guerre n’avait principalement intéressé que les territoires marqués par les batailles du Nord et de l’Est du territoire national. Hormis les prospections de quelques précurseurs, les travaux de l’ONF sur la forêt de Sénart et quelques rencontres « fortuites » au hasard de fouilles ou de diagnostics, aucune investigation archéologique n’avait alors, en Ile-de-France, appréhendé de façon exhaustive cette période de l’histoire.

L’identification et la prise en considération, au plus tôt de la découverte, des vestiges de la Batterie 308, témoins du Camp Retranché de Paris, exhumés lors du diagnostic, ont autorisé une prescription de fouille archéologique portant sur l’intégralité du périmètre d’inscription des vestiges.

Cette opération, première fouille menée par l'Inrap sur prescription de l'État (Drac Île-de-France) ayant trait au conflit de 14-18 menée en Ile-de-France, a eu pour but l’identification, la caractérisation et la restitution de la chronologie des ouvrages de la Batterie 308 du Camp Retranché de Paris, conservés sur un peu plus d’un hectare, voués à la destruction.

Accès gratuit et dans la limite des places disponibles.
Lieu : Auditorium Austerlitz (Aile Orient, -1).
Réservations à l'adresse reservations@nullmusee-armee.fr ou par téléphone au 01 44 42 38 77.

 
Conférence L'apport de l'archéologie dans la Galerie du Costume de guerre par Olivier Renaudeau

Samedi 19 juin de 16h à 17h

Inaugurée en 1876, la Galerie du Costume de Guerre est le couronnement du chantier lancé, dés 1844, par les officiers-conservateurs du Musée d’Artillerie, qui aspirent à présenter à leurs visiteurs un panorama complet de l’évolution du matériel guerrier, de la Préhistoire au XVIIIe siècle. Composé de 77 mannequins grandeur nature, équipés d’armes et de pièces d’armures reconstituées, elle rencontre d’emblée un très grand succès et son écho s’est prolongé jusqu’à aujourd’hui grâce aux nombreux illustrateurs ou artistes qu’elle a inspirés.

Cette conférence sera consacrée à ce formidable chantier, à ses sources et à son destin, ainsi qu’à la Galerie du costume Ethnographique, sa sœur, mise en place en 1877 et tout aussi spectaculaire.

Accès gratuit et dans la limite des places disponibles.
Lieu : Auditorium Austerlitz (Aile Orient, -1).
Réservations à l'adresse reservations@nullmusee-armee.fr ou par téléphone au 01 44 42 38 77.

 

Conférence Amputer, réparer et appareiller par Valérie Delattre suivie d'une séance de dédicace (INRAP)

Dimanche 20 juin - de 14h à 15h

Valérie Delattre est archéo-anthropologue à l'INRAP, UMR 6298 ARTeHIS -Université de Bourgogne.

La longue histoire des prothèses est indissociable de celle des hommes. Les premiers humains debout ont inventé des bâtons de support, des béquilles, des cannes et des appareillages improvisés, des substituts pour remplacer un membre absent ou défaillant.
Envisagée à Shanidar (Irak) il y a plus de 45 000 ans, attestée en France, à Buthiers (4700 ans avant JC), l’amputation – et la confection de prothèses - se déploient au Moyen-Age : elles  bénéficient, au fil des siècles des techniques chirurgicales qui feront éclore, notamment sur les champs de bataille de la Renaissance, les savoir-faire audacieux du barbier Ambroise Paré, l’un des premiers prothésistes, puis ceux des chirurgiens des Invalides, appareillant et instruisant les nombreux mutilés des guerres de Louis XIV.

Accès gratuit et dans la limite des places disponibles.
Lieu : Auditorium Austerlitz (Aile Orient, -1).

Réservations à l'adresse reservations@nullmusee-armee.fr ou par téléphone au 01 44 42 38 77. 

 

Conférence Le musée d'artillerie et la naissance de la préhistoire : ces précurseurs qui firent de l’archéologie une science par Christine Duvauchelle (Musée de l'Armée)

Dimanche 20 juin - de 16h à 17h

J. Boucher de Perthes, E. Lartet, le Marquis de Vibraye, F. de Saulcy, l’abbé Cochet font partis des personnalités qui révolutionnent au XIXe s. la recherche archéologique et posent les bases de l’archéologie moderne.  En effet jusqu’à cette période, I’archéologie axée sur les Antiquités s’affirmait comme une science des objets et monuments où primait l’étude artistique.  En associant progressivement la géologie, la stratigraphie, l’étude de la faune et de la flore, la paléontologie, l’ethnographie, les aspects sociaux, et l’étude technique et historique des objets, ils érigent peu à peu l’archéologie en véritable science.

Bien qu’il soit surtout réputé pour ses souvenirs napoléoniens ou ses armures royales, le musée de l’Armée cache aussi des armes et des outils préhistoriques qui ont été acquis par le Musée d’Artillerie, ancêtre de notre établissement, au milieu du XIXe siècle alors que la Préhistoire… n’existait pas encore ! Les officiers qui veillaient à ce conservatoire des arts et techniques militaires ont très tôt accueilli les vestiges découverts par les pionniers de l’archéologie « antédiluvienne ».

Cette conférence évoquera la vivacité des débats qui animaient alors la communauté scientifique et dont le musée d’Artillerie s’est fait l’écho vingt ans avant qu'un musée dédié à l’Archéologie nationale ne soit créé à Saint-Germain-en-Laye.

Accès gratuit et dans la limite des places disponibles.
Lieu : Auditorium Austerlitz (Aile Orient, -1).

Réservations à l'adresse reservations@nullmusee-armee.fr ou par téléphone au 01 44 42 38 77. 

 

Un jeu de piste

Le jeu en semi-autonomie : En quête d’un archéologue (Musée de l'Armée)

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin de 11h à 18h

Seul ou à plusieurs, en famille ou entre amis, venez relever des défis liés à l'archéologie. Sur chacun des stands, rencontrez des professionnels et des étudiants de l’archéologie et collectez des indices. Votre quête se poursuit dans le parcours découverte sur les collections archéologiques du Musée. Préparez-vous à déjouer les pièges lancés par les médiateurs du Musée. Serez-vous assez rusé(es) pour déjouer leur plan et résoudre les énigmes ?

Accès gratuit et dans la limite des places disponibles.
Réservations en ligne pour les créneaux de 11h, 14h, 15h et 16h à l'adresse reservations@musee-armee.fr ou par téléphone au 01 44 42 38 77.

Réservations sur place pour les créneaux de 11h30, 13h30, 14h30, 15h30, 16h30
Lieu de rendez-vous : point “départ de visite“ situé dans la cour d’honneur
Groupe de 10 personnes maximum (toutes les 15 min)

 

Des ateliers

Atelier anthropologie Les squelettes nous parlent (INRAP)

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin, de 10h à 18h

Les anthropologues de l'INRAP étudient les restes humains et les pratiques funéraires de la Préhistoire à nos jours. Dans le cadre de cet atelier proposé par l'Inrap, les enfants s'initient aux méthodes et techniques d'investigation de ces experts.

Accès libre et gratuit.
Lieu : Salle Turenne (Aile Orient).

 

Atelier pathologies (INRAP)

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin de 10h à 18h

Lors de cet atelier, vous pourrez observer plusieurs sépultures médiévales récemment fouillées et les maladies osseuses qui ont été découvertes sur leurs squelettes. La présentation originale en 3D vous permettra de tourner autour des inhumations pour regarder chaque détail de la sépulture, comme si vous étiez sur un chantier de fouilles archéologiques. En sélectionnant une région anatomique, il sera possible d’agrandir les os qui présentent des traces de traumatismes, d'infection, etc. et de connaître l’origine de ces lésions osseuses pour chaque sujet. Une plongée au cœur de l'intimité du vivant !

Accès libre et gratuit.
Lieu : Salle Turenne (Aile Orient).

 

Des stands

Stand institutionnel de l’INRAP (INRAP)

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin, de 10h à 18h

Accès libre et gratuit.
Lieu : Salle Turenne (Aile Orient).

 

Stand des étudiants en archéologie (INRAP)

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin, de 10h à 18h

Animé par des étudiants en archéologie de l'université Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

Rome sous l’empereur Constantin

L’institut d’art et d’archéologie de Paris et l’université de Caen conservent deux plans reliefs de Rome à l’échelle 1/400e réalisés par l’architecte Paul Bigot, Grand Prix de Rome en 1900. Cette maquette était un outil pédagogique sur la Rome antique pour les étudiants en Histoire de l’art et archéologie. La version en bronze de ce plan, qui ne peut malheureusement pas être montré dans le cadre de ces journées, est en cours de numérisation et sera valorisée durant ces journées au travers de sa présentation et d’activités proposées pour tester vos connaissances sur la Rome impériale sous Constantin et ses monuments.

Devenir archéologue – les métiers de l’archéologie

« Devenir archéologue » : qui n’en a pas rêvé ? Les étudiants et les enseignants de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne proposent une présentation des différents métiers de l’archéologie et des parcours qui peuvent y mener. S’appuyant sur des supports visuels, des documentaires vidéo courts et des fiches, ils répondront aux nombreuses questions sur la pratique de l’archéologie, ses métiers et ses formations.

Accès libre et gratuit.
Lieu : Salle Turenne (Aile Orient).

 

Visitez également...

Le musée des Plans-Reliefs

Samedi 19 juin et dimanche 20 juin à 15h, à 16h et à 17h

Les plans-reliefs : outils archéologiques et témoignages historiques :

A travers une présentation de cette collection unique, découvrez comment ces objets rares peuvent aujourd’hui servir l’archéologie en tant que témoins de l’histoire et de l’évolution des places fortifiées.

Accès gratuit et sur réservation préalable par mail pedagogie.plans-reliefs@culture.gouv.fr ou sur place selon la disponibilité.
Rendez-vous à l’entrée du musée des Plans-Reliefs au 4e étage de l’aile Orient.
Tout public. Places limitées à 10 personnes max.

 

 

Fermer la popup de notification

Le musée de l’Armée est désormais ouvert en respect des modalités sanitaires de visites en vigueur.