Le CIC, grand partenaire du Musée

Le CIC soutient activement différentes actions en faveur de la musique et du patrimoine historique.

Il soutient depuis 2003 la politique culturelle et patrimoniale du musée de l’Armée, au travers d’un grand partenariat multiforme, évolutif et vivant en permanence.

Les origines

Le CIC a été sollicité en 2002 pour participer financièrement à la commémoration du bicentenaire de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr dont le point d’orgue avait pour cadre l’Hôtel national des Invalides. Cela fut l’occasion pour la banque et ses dirigeants, de découvrir ce cadre prestigieux.

Le CIC, plus ancienne banque de dépôts en France, créée le 7 mai 1859 par décret de Napoléon III, souhaitait alors bâtir un partenariat emblématique en lien avec ses valeurs et ses objectifs.

Les axes

Le partenariat musée de l’Armée-CIC se décline aujourd’hui en quatre axes :

  • gestes patrimoniaux dans le cadre de grandes rénovations ;
  • acquisitions d’œuvres remarquables et enrichissement des collections ;
  • saison musicale ;
  • productions culturelles et pédagogiques, parmi lesquelles les expositions temporaires ;

Gestes patrimoniaux dans le cadre de grandes rénovations

Le musée de l’Armée qui venait de lancer le programme de rénovation et de modernisation ATHENA en 2003, recherchait un soutien financier pour la restauration des peintures murales de l’un des anciens réfectoires, dues à Joseph Parrocel, le peintre des batailles de Louis XIV.

L’accord noué autour de cette restauration s’est rapidement étendu à d’autres gestes patrimoniaux : l’édition de deux livres consacrés à la collection Armes et armures de la couronne et à Joseph Parrocel aux Invalides ; puis au financement de la verrière monumentale commandant l’entrée de l’église du Dôme et de la création d’une salle de musique militaire.

En 2021, le CIC s’est associé à la souscription internationale qui a permis de restaurer les lieux dédiés à la mémoire de Napoléon et à celle de ses frères au sein des Invalides à l'occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur. Les travaux ont permis de rendre aux monuments napoléoniens leur éclat originel et leur prestige, de réouvrir des chapelles latérales du Dôme jusqu’alors inaccessibles au public, et d’améliorer le confort des 1.2 million de visiteurs annuels.

Acquisitions d’œuvres remarquables et enrichissement des collections

En 2020, grâce au soutien du CIC, le musée de l'Armée a pu acquérir le mobile France Forever, œuvre de résistance de l’artiste américain Alexander Calder, reconnue d’intérêt patrimonial majeur par le ministère de la Culture en 2019 et aujourd'hui exposée à l'entrée de l'Historial Charles de Gaulle. 

Le musée de l’Armée, a lancé en 2021 une grande campagne d’appel aux dons, afin d’acquérir le Portrait de la comtesse de Lasalle (1812) par Antoine-Jean Gros sous le parrainage de Stéphane Bern. Ce chef-d’œuvre du Premier Empire viendra ainsi rejoindre le portrait de son époux, le général Lasalle, déjà exposé sur les cimaises du Musée et sera le premier grand portrait féminin présenté au sein des collections permanentes. Le CIC a apporté son soutien à cet ambitieux projet qui offrira au musée de l’Armée la possibilité d’évoquer, à travers le destin singulier de cette famille, celui d’autres familles, bouleversée par les deuils et blessures de guerre, mais aussi l’évolution des sensibilités, ainsi que l’histoire culturelle et artistique des conflits.

Saison musicale des Invalides

Depuis 2003, le CIC s’associe à la programmation de la Saison Musicale du musée de l’Armée par un cycle annuel d’une dizaine de concert permettant aux lauréats et aux nommés des Victoires de la musique classique de se produire. Après y avoir associé Radio Classique en 2014, le CIC et le musée de l’Armée continuent de prolonger l’écho de la Saison musicale en proposant conjointement des activités pour faire découvrir la musique classique au jeune public.

Productions culturelles et pédagogiques

Le CIC est également aux côtés du Musée dans sa politique d’ouverture au public et ses actions pédagogiques. Parce que la connaissance du passé est une source d’inspiration pour construire l’avenir, ces actions visent à mieux faire connaître l’histoire de France et les Invalides auprès plus grand nombre et en particulier auprès des jeunes générations.

Ainsi la banque a décidé de soutenir les expositions temporaires annuelles du Musée. En 2021, le CIC a accompagné le Musée à l’occasion de la Saison Napoléon au travers de Napoléon n’est plus, une grande exposition patrimoniale enquêtant sur tous les aspects des derniers instants de l’Empereur, ainsi que Napoléon ? Encore ! un parcours d’art contemporain présent pour la première fois aux Invalides et questionnant l’héritage de Napoléon.

En 2022, le CIC prolonge son soutien aux expositions temporaires du musée de l’Armée. Photographies en guerre (6 avril - 24 juillet 2022) se propose d’explorer les rapports complexes qu’entretiennent photographie et guerre depuis l’apparition de ce nouveau médium sur un champ de bataille, au milieu du XIXe siècle, jusqu’à nos jours. Elle invite le public le plus large, et parmi lui les plus jeunes, à exercer un œil critique et attentif sur les représentations des conflits auxquelles il est ordinairement confronté.

Forces spéciales (28 septembre 2022 – 15 janvier 2023) est dédiée aux forces spéciales françaises et à l’engagement de ces hommes et de ces femmes, de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à nos jours, à l’occasion du 30e anniversaire de la création du Commandement des opérations spéciales (COS).

Toute l’entreprise engagée

Le CIC contribue lui-même directement et activement à faire connaître et apprécier ce lieu d’exception, creuset de lien social et de cohésion nationale, en y organisant des séminaires et conférences et visites à destination de son personnel, de ses clients et relations.