Les mécènes du Musée

La programmation culturelle et les projets menés au musée de l'Armée sont l'occasion pour de nombreux mécènes de s'engager aux côtés de l'institution, et de soutenir, en particulier, les expositions temporaires et la saison musicale.

Ils nous apportent leur soutien

Le CIC

Le CIC soutient depuis 2003 la politique culturelle et patrimoniale du musée de l’Armée, au travers d’un grand partenariat multiforme, évolutif et vivant en permanence.

Voir l'article Le grand partenaire du Musée : le CIC

Fondation The First Alliance

Créée en 2018 par l’Honorable Carole L. Brookins, la fondation The First Alliance a pour mission de contribuer au renforcement du lien stratégique et militaire entre les Etats-Unis et la France depuis la naissance des Etats-Unis d’Amérique en 1776. Son logo symbolise l’alliance militaire franco-américaine essentielle notamment lors des deux conflits du XXe siècle et des crises contemporaines. Son champ d’action s’organise autour de deux axes, d’une part, honorer cette alliance historique et durable, et d’autre part, renforcer les liens de camaraderie entre les futurs décideurs militaires des deux pays par des programmes éducatifs de haut niveau. Dès 2019, la Fondation TFA soutient le réaménagement des salles du musée de l’Armée dédiées à la Seconde Guerre mondiale.

Ambassade d’Espagne

Le gouvernement espagnol, à travers l’Office Culturel de l’Ambassade d’Espagne à Paris, assure la promotion de la culture et de l’art espagnol en France. Les objectifs principaux de la coopération culturelle sont, entre autres, de contribuer à une meilleure connaissance de l’histoire et de la culture espagnole, de créer des liens entre les secteurs créatifs des deux pays et de promouvoir la diversité culturelle et l’expression artistique contemporaine espagnole. L’Ambassade d’Espagne apporte son haut patronage et son soutien au cycle musical L’Heure espagnole, qui fait écho à l’exposition Picasso et la guerre du musée de l’Armée, entre le 4 avril et le 17 juin 2019.

FABA

La FABA, fondation de droit espagnol, a été créée en 2002 à l’initiative d’Almine et Bernard Ruiz-Picasso. Elle s’engage en faveur de l’étude de l’œuvre de Pablo Picasso ainsi que des méthodes de conservation des œuvres d’art moderne et contemporain. Elle apporte également son soutien aux arts contemporains, ainsi qu’à des expositions au moyen de prêts d’œuvres de Pablo Picasso et d’artistes contemporains, ainsi qu’à l’organisation d’expositions, notamment consacrées à Pablo Picasso. La FABA apporte son soutien au catalogue de l’exposition Picasso et la guerre du musée de l’Armée, pour son apport scientifique en faveur de la connaissance de l’œuvre de Pablo Picasso.

Fondation Safran pour la Musique

Fondation Safran pour la Musique

La Fondation Safran pour la Musique, dont la vocation est d'accompagner de jeunes musiciens dans leur formation ou leur essor professionnel, soutient depuis une dizaine d'années la saison musicale du Musée, en particulier le cycle Jeunes talents premières armes.

De plus, chaque année aux Invalides, le prix « Fondation Safran pour la Musique » récompense et met à l'honneur un jeune musicien.

ARQUUS

En 2018, ARQUUS s’engage avec le musée de l’Armée dans le cadre d’un partenariat inédit autour d’activités programmées en 2018 pour le Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, puis en 2020 pour le quatre-vingt dixième anniversaire de l’année 1940.

La filiale du groupe mondial Volvo Group, fournisseur historique en véhicules terrestres de l’armée de Terre française, apporte son soutien financier à l’exposition temporaire 1918, armistice(s). De l’avant à l’après 11 novembre (24 juillet au 30 septembre 2018) et s’associe à l’exposition patrimoniale La France en 1940 (octobre 2020 - janvier 2021).

ARQUUS participe également à la restauration du char Renault FT, pièce phare des collections du musée.

La Société des Amis du Musée de l'Armée

La Société des Amis du Musée de l’Armée est l’une des plus anciennes sociétés à apporter, depuis sa naissance en 1909, son soutien et concours sous diverses formes au musée de l’Armée.

Voir l'article La Société des Amis du Musée de l'Armée

Ils nous soutiennent

  • Buffet-Crampon
  • Fondation Hulencourt Art Project (Belgique)
  • Fondation Éditions Spotkania (Pologne)
  • Label discographique Hortus
  • Pianos Hanlet - S.A.S. Fazioli France - Île Seguin & Buc
  • Selmer

Mécènes et partenaires 2014-2018

Fondation Charles de Gaulle

Fondation Charles de Gaulle

Institution nationale de référence vouée à l’œuvre, l’action et la mémoire de Charles de Gaulle, la Fondation accompagne le musée de l'Armée dans de nombreux projets.

L'Historial de Gaulle, espace permanent multimédia interactif consacré à l’action de l’homme public, chef de la France Libre et président fondateur de la Ve République au musée, témoigne du lien pérenne entre les deux institutions.

En 2015, la fondation a soutenu l'exposition Churchill-de Gaulle.

Fondation Napoléon

Fondation Napoléon

La Fondation Napoléon apporte régulièrement son soutien aux expositions programmées par le Musée autour du thème napoléonien. Ainsi, en 2013 et 2016, la Fondation Napoléon a en particulier soutenu les expositions Napoléon et l'Europe, ainsi que Napoléon à Sainte-Hélène. La conquête de la mémoire. Un troisième volet, consacré au génie militaire de l'Empereur, Napoléon stratège, proposé aux visiteurs du musée de l'Armée au printemps 2018, bénéficie également du soutien de la Fondation.

Des échanges scientifiques, et plus largement, des actions favorisant le développement de l'histoire napoléonienne et de l’intérêt d'un large public, s'inscrivent également dans le cadre d'une convention qui lie les deux institutions depuis le 6 avril 2010.

Gueules cassées - Union des Blessés de la Face et de la Tête

Plus connue sous le nom de « Gueules Cassées », l’association a été créée à l’issue de la Grande Guerre en vue d’apporter un lien fraternel, moral et matériel aux soldats atrocement défigurés. L’association Gueules cassées - Union des Blessés de la Face et de la Tête a soutenu en 2018 l’exposition A l’Est la guerre sans fin 1918-1923. 

La Fédération nationale André Maginot

Aînée de toutes les associations d’Anciens Combattants, la FNAM rassemble 241 groupements répartis sur tout le territoire et compte 200 000 adhérents. Elle a pour buts premiers la mémoire et la solidarité. La FNAM a apporté son soutien à l’exposition A l’Est la guerre sans fin 1918-1923

Marck-Balsan

Le Groupe Marck est un groupe industriel familial français qui conçoit et commercialise des solutions en uniformes et équipements auprès des administrations et entreprises en France et à l’international.

Sous l’impulsion des commémorations liées au centenaire de la Première Guerre mondiale, le Groupe Marck a, lui aussi, entrepris un travail de mémoire en mobilisant ses archives, ses collections et en collectant des témoignages, dans le but de retracer l’histoire de ses savoir-faire et de les transmettre au plus grand nombre.

Fort et fier de cet héritage, c’est tout naturellement que le Groupe Marck a apporté en 2014 son soutien au musée de l’Armée, afin que les visiteurs de l’exposition Vu du front. Représenter la Grande Guerre puissent découvrir les diverses perceptions et interprétations du conflit par les innombrables témoins mobilisés sur le front.

Bell & Ross

Bell & Ross

Depuis toujours, Bell & Ross se passionne pour l'histoire militaire et en particulier l'aviation qui a fait de la maîtrise du temps une des clés de la navigation.

En 2014, Bell & Ross commémore à sa façon le centenaire de la Grande Guerre en réalisant une montre en hommage au capitaine Georges Guynemer, héros de l'aviation française. C'est donc tout naturellement que, fidèle à ses valeurs, Bell & Ross s'est associé à l'exposition Vu du front. Représenter la Grande Guerre qui contribue à notre devoir de mémoire.

JCB

En 2015, la carte bancaire internationale JCB (Japan Credit Bureau), a financé la page d'accueil du site web du Musée, musee-armee.fr, dans le cadre de la refonte graphique de ce dernier.

Les opérations de mécénat populaire

Sauvons Vizir, le dernier cheval de Napoléon

Présent dans les collections du Musée depuis 1905, le seul cheval naturalisé de Napoléon Ier, Vizir, est une pièce unique qui nécessitait une restauration approfondie. Dans ce cadre, en 2015, le Musée a lancé l'opération de financement participatif, Sauvons Vizir, le dernier cheval de Napoléon.

Grâce aux dons de 270 généreux donateurs, Vizir, dont la restauration s'est réalisée en public, a intégré une nouvelle vitrine lui assurant les meilleures conditions de conservation.