Les espaces du musée

Le musée de l'Armée, au cœur de l'Hôtel national des Invalides, est à la confluence de plusieurs espaces emblématique et thématique.

Le musée de l'Armée est né en 1905 de la fusion du musée d'Artillerie et du musée historique de l'Armée. Le musée historique de l'Armée est fondé en 1896 par une société, La Sabretache, dont le président, le peintre Edouard Detaille, souhaitait constituer, à partir de ses propres collections, un musée militaire national sur le modèle des salles rétrospectives de l'Exposition universelle de Paris de 1889.

Parmi les collections les plus prestigieuses du musée, on peut citer les armes et armures anciennes (la 3e en importance au monde), les petits modèles d'artillerie (unique au monde) et un ensemble exceptionnel de pièces du XIXe siècle relatives à Napoléon Ier et aux maréchaux de l'Empire notamment.

Le musée de l'Armée se place parmi les plus grands musées d'art et d'histoire militaire au monde. Sa situation au sein d'un monument à vocation militaire comme l'Hôtel National des Invalides lui offre un caractère d'exception. Rares sont les musées militaires qui présentent une telle diversité d'œuvres et couvrent des périodes chronologiques aussi larges.

Il regroupe un ensemble d'espaces qui se partagent entre monument architecturaux et départements thématiques et chronologiques. Au total 7 espaces majeurs constituent le musée :