Beethoven et l’Empereur

Du  07 avril 2016

jeudi 7 avril 2016

20h

Cathédrale Saint-Louis des Invalides

Cycle Expositions. Napoléon à Sainte-Hélène. A la conquête de la mémoire.

Distribution :
Orchestre et Chœur symphonique de Paris Sciences et Lettres (PSL)
Johan FARJOT, direction
Soliste Fernando ROSSANO, piano

Au programme :
Concert inaugural du cycle
Beethoven, concerto n° 5 en mi bémol majeur, dit L'Empereur, opus 73
Haydn, Le Printemps, extr. des Saisons pour chœur et orchestre, hob. XXI. 3

Comment évoquer Napoléon 1er et la Légende napoléonienne sans présenter, en ouverture de ce cycle, L'Empereur...L'Empereur donc, ce concerto emblématique de Beethoven, est donné ce soir par le très talentueux pianiste d'origine italienne, Fernando Rossano.
Haydn nous inspire quant à lui bien des anecdotes en relation avec Napoléon : Lors de l'attentat de la rue Saint-Nicaise, le 24 décembre 1800, ourdi pour assassiner Napoléon Bonaparte, le Premier Consul était sur la route de l'Opéra. Etant sorti miraculeusement indemne de l'attentat, il poursuivit son chemin et assista donc à la représentation de la Première parisienne de la Création de Haydn. Nous en écoutons ce soir Le Printemps, interprété par les excellents Chœur et Orchestre de PSL constitués d'étudiants des universités et grandes écoles, maîtrisant par ailleurs la pratique d'un instrument ou de l'art vocal, qu'ils cultivent avec une fraîcheur sous-tendue néanmoins par une rigueur et une exigence que leur insuffle leur chef, Johan Farjot.