Guerres secrètes

Du  12 octobre 2016 au  29 janvier 2017

Du mercredi 12 octobre 2016
au dimanche 29 janvier 2017

Tous les jours de 10h à 17h

Espionnage, contre-espionnage, opérations de propagande ou réseaux de résistance : focus sur ces "conflits de l'ombre".

L'exposition aborde pour la première fois le sujet des guerres secrètes à travers leurs enjeux, leurs mécanismes, leurs moyens ainsi que les hommes et les femmes qui en sont les acteurs. Confrontant la réalité et la fiction, elle vous invite à découvrir les grandes heures de l’espionnage et du contre-espionnage, les actions clandestines et subversives, les opérations d’intoxication et de propagande, en temps de guerre comme en temps de paix. 

Si l’objectif n’est pas de lever le voile sur les grandes affaires d’espionnage, le parcours proposé offre des clefs de lecture pour mieux démêler le vrai du faux en s’appuyant sur des archives audiovisuelles et des extraits de films de fiction. Opposant l’ombre et la lumière, le visible et l’invisible, la transparence et l’opacité, elle permet d’appréhender la réalité complexe du renseignement et de l’action clandestine.

La période couverte s’ouvre avec le Second Empire, au cours duquel se mettent en place les premières institutions destinées au renseignement ; elle se termine à la chute de l’Union soviétique en 1991. La Seconde Guerre mondiale tout comme la guerre froide tiennent une place essentielle dans l’exposition. Si la France en constitue le fil directeur, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les États-Unis et l’Union soviétique sont également représentés.

Cette exposition est organisée avec le soutien de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD), ainsi que du CIC, grand partenaire du musée de l’Armée.