Le projet MINERVE : le musée de demain

À l'horizon 2030, un grand programme d’extension et de transformation du Musée, verra le jour avec 4 nouveaux parcours permanents : c'est le projet MINERVE.

Vers le musée de demain (2022-2030)

Axe majeur du nouveau Projet scientifique et culturel du musée de l'Armée, le projet d'extension et de transformation MINERVE vise à la fois à enrichir l'offre culturelle du Musée en ouvrant de nouveaux espaces d'exposition permanents, à améliorer les conditions d'accueil du public et le confort de visite, enfin à reconfigurer ses espaces de logistique.

Fidèle à sa vocation civique, le musée de l'Armée aspire à devenir le musée national de l'histoire mondiale de la France à travers le fait militaire et guerrier.

Ancré dans son siècle, il proposera une approche globale et décloisonnée, attentive aux connexions et aux interactions de notre pays avec le monde.

 

Une nouvelle approche de l'histoire militaire

L'histoire militaire, l'histoire en mouvement

L'histoire de France est habitée par l'histoire militaire qui en est l'une des pierre angulaires. Le fait guerrier, c'est l'histoire en action à travers des situations extrêmes où l'humain se révèle.

C'est également l'histoire en mouvement, avec des conflits qui s'avèrent provoquer de véritables bouleversement de l'histoire.

Fondamentalement humaine et incarnée, parfois exaltée, souvent douloureuse, l'histoire militaire s'envisage aujourd'hui dans ses réalités politique, sociale, culturelle, géographique ou économique.
Elle s'ouvre ainsi à de nouveaux questionnements que le musée de l'Armée a à cœur d'aborder.
 

Ouvrir les portes de l'histoire

Le projet MINERVE va mener le Musée jusqu'à l'horizon 2030. À la fois musée d'histoire, de beaux-arts, de sciences et techniques et de société, l'établissement porte ainsi l'ambition de proposer un examen critique de l'histoire dans son approche historique patrimoniale et civique.

Il a aussi la volonté de créer et maintenir des liens toujours plus étroits entre la démarche muséale et les questionnements de ses visiteurs et de son époque, auxquels l'histoire peut justement apporter des éléments de réponse.
 

L'histoire du monde, l'histoire de l'Autre

Attentif à la question de son utilité sociale et citoyenne, le musée de l'Armée propose, à travers le fait militaire, un voyage dans une histoire de France mondialisée, qui donne la place et la parole à l'altérité.

L'objet d'études, c'est l'Autre, comme acteur et partie prenante d'une histoire partagée.

Cette vocation civique du Musée, sa volonté d'offrir des clefs de compréhension à tous les publics sur l'état du monde et son évolution, de faire le lien entre passé et présent, est au cœur du projet de transformation du Musée.

L'institution œuvre ainsi à la réintégration dans le récit national de mémoires désunies et à la réappropriation d'un passé commun, parfois conflictuel.

Projection du nouvel accueil - billetterie (c) Antoine Dufour architectes

La création de quatre nouveaux parcours de visite

L'Hôtel des Invalides, entre histoire et mémoires

Ce parcours retracera l'histoire des Invalides et la constitution des collections du musée de l'Armée à travers des œuvres emblématiques (le plan-relief de l'Hôtel royal des Invalides, le carton de tapisserie peint en 1710 par Pierre Dulin et représentant la fondation par Louis XIV des Invalides notamment), mais aussi des espaces éditorialisés et immersifs pour renouveler les angles d'approche.
 

Forces armées et engagement militaires de la France

Ce nouveau parcours donnera à comprendre l'organisation et les missions de l'armée française aujourd'hui, à travers des sujets d'actualité, faisant la part belle aux dispositifs multimédias et audiovisuels.

Le Musée, dans sa vocation civique, entend ainsi fournir aux génération présentes les moyens de décrypter une actualité parfois complexe.
 

Après 1945 : de la Guerre froide à nos jours

La création de ce nouveau parcours permettra d'aborder diverses thématiques de l'après guerre : l'affrontement Est / Ouest, le mur de Berlin et sa chute, les conflits nés de la Guerre froide et de ses lendemains, le nucléaire militaire, l'industrie française de Défense et le réarmement, ainsi que des thèmes plus transversaux comme le pacifisme et l'antimilitarisme, l'espionnage ou le terrorisme.
 

Colonisation, décolonisation : une histoire en partage

Le nouveau parcours appréhendera cette histoire sensible sur le temps long ,du XVIe siècle à 1960, afin de permettre au visiteur de comprendre la façon dont la colonisation a structuré nos sociétés jusqu'aux répercussions sur notre monde actuel.

Les acteurs du projet

  • La maîtrise d'ouvrage : Musée de l'Armée
  • La maîtrise d'ouvrage déléguée : Opération du Patrimoine et des projets Immobiliers de la Culture (OPPIC)
  • Le maître d'œuvre : Groupement Antoine Dufour architectes

 

Le projet MINERVE en chiffres

  • 11 636 m2 concernés par les travaux
  • 8 ans de travaux durant lesquels le Musée reste ouvert au public
  • 8 groupes de travail internes impliqués

 

En 2030

  • + de 3000 m2 de surface visitable supplémentaire
  • 16436 m2 de parcours de visite
  • 18500 objets exposés (+ 25%)
  • 4 nouveaux parcours de visite
  • 2750 m2 supplémentaires dédiés aux réserves

 

Calendrier du projet

2022-2030, un chantier en 2 phases :

  • 2022 - 2024 : reconfiguration des accueils et création du parcours "L'Hôtel des Invalides, entre historie et mémoires"
  • 2025 - 2030 : création des trois autres parcours et aménagement des espaces de logistique.