Concerto d'Aranjuez

Dans "Baal Shem", Bloch fait chanter, sous l’archet si sensible d’Elsa Moatti, l’âme juive. L’introduction et le "Rondo Capriccioso", Saint-Saëns révèlent la fougue romantique et la virtuosité d’Elsa Moatti. Dans le "Concerto d’Ajanjuez" de Rodrigo, la sonorité sensuelle, chaleureuse et si élégante de la guitare de Liat Cohen confère à cette œuvre célébrissime une rayonnante séduction.

Horaires :

20h
Mardi 31 mai 2022

Lieu de l'évenement :

Cathédrale Saint-Louis

Conditions d'accès :

Plein tarif : 35€ cat.1 - 15€ cat.2 / Tarif réduit : 8€ / Offre duo : 60€ cat.1 - 20€ cat.2

Programme

 

  • Bloch, Baal Shem, Trois Images de la vie hassidique pour violon et orchestre
  • Saint-Saëns, Samson et Dalila, Extr. Bacchanale (Acte III, scène 3) et Introduction et Rondo Capriccioso en la mineur, opus 28 pour violon et orchestre
  • Rodrigo, Concerto d’Aranjuez, pour guitare et orchestre

Distribution

  • Orchestre de Paris Sciences et Lettres (P.S.L)
  • Johan Farjot, direction
  • Solistes : Elsa Moatti, violon
  • Liat Cohen, guitare
     

Dans Baal Shem, transcrit pour violon et orchestre en 1939, Bloch fait chanter, sous l’archet si sensible d’Elsa Moatti, une voix profonde et secrète, celle de l’âme juive, aspirant à une forme de transcendance mystique jusqu’à l’illumination intérieure.

Peut-être inspirée de celle de Tannhäuser de Wagner, dont Saint-Saëns favorisa la création parisienne en 1861, l’ardente Bacchanale de Samson et Dalila, opéra créé à Weimar avec le soutien de Liszt en 1877, y fait suite.

Composés en 1863 pour le virtuose Pablo de Sarasate, Introduction et Rondo Capriccioso du même Saint-Saëns révèlent la fougue romantique et la virtuosité d’Elsa Moatti.

Le Concerto d’Ajanjuez de Rodrigo, créé en décembre 1940, conclut ce programme. La sonorité sensuelle, chaleureuse et si élégante de la guitare de Liat Cohen confère à cette œuvre célébrissime une rayonnante séduction.

Fermer la popup de notification

Plusieurs événements officiels se dérouleront le week-end des samedi 25 et dimanche 26 septembre sur le site des Invalides. Le Musée reste ouvert mais nous vous remercions pour votre compréhension sur les éventuelles gênes occasionnées