Participez à la restauration du tombeau de l'Empereur et des monuments napoléoniens

Contribuer à la restauration de la tombe de l'Empereur et des monuments napoléoniens.

Je fais un don Non merci

Violoncelle lyrique

Femmes compositrices, Des notes pour seule arme

Horaires :

20h
Lundi 29 mars 2021

Lieu de l'évenement :

Cathédrale Saint-Louis

Conditions d'accès :

Tarif unique : 30€ / Tarif réduit : 8€ / Offre duo : 50€

Distribution

Emmanuelle Bertrand, violoncelle
Pascal Amoyel, piano

Programme

  • Nadia Boulanger, Modéré
  • Rita Strohl, Solitude (Rêverie)
  • Clara Schumann, Première Romance, opus 11 nº 1, pour piano
  • Schumann, Deuxième Romance en fa dièse mineur, pour piano
  • Édith Canat de Chizy, Formes du vent, pour violoncelle seul
  • Rita Strohl, Grande Sonate dramatique Titus et Bérénice

La voix chantante du violoncelle d’Emmanuelle Bertrand restitue, avec la connivence du piano chatoyant de Pascal Amoyel, l’écriture musicale originale et inspirée de nos compositrices. Le duo restitue les différentes facettes de ces personnalités attachantes : de la célébrissime concertiste virtuose mais bien trop discrète compositrice Clara Wieck-Schumann à l’indomptable et volcanique Rita Strohl, dont la Grande sonate est empreinte d’un lyrisme fiévreux ; sans oublier toutes les nuances de l’écriture qui se fait ici violente et fugitive d’Édith Canat de Chizy, se fondant sur la poésie de Pierre Reverdy pour évoquer le caractère imprévisible du vent, restitué par le violoncelle
ardent et fantasque d’Emmanuelle Bertrand, à qui cette oeuvre est dédiée.

 

Placement libre par ordre d'arrivée.