Participez à la restauration du tombeau de l'Empereur et des monuments napoléoniens

Contribuer à la restauration de la tombe de l'Empereur et des monuments napoléoniens.

Je fais un don Non merci

"Invalides : Mémoires de guerre" - Photographies de Philippe de Poulpiquet

Le photographe s’est intéressé aux hommes et aux femmes vivant dans l'hôpital de l'Hôtel des Invalides.

Horaires :

De 10h à 18h
Du samedi 19 septembre 2020
au dimanche 3 janvier 2021

Lieu de l'évenement :

Extérieurs et département Armes et armures Anciennes

Conditions d'accès :

Accès avec le billet du Musée

En 2020, le musée de l’Armée célèbre les 350 ans de la fondation des Invalides par Louis XIV. Trois siècles plus tard, sa vocation première perdure avec l’Institution nationale des Invalides qui abrite un hôpital et un centre de pensionnaires où sont accueillis et soignés d’anciens combattants, des militaires blessés en opérations extérieures ou en activité, des victimes civiles de guerre ou de terrorisme, ainsi que des blessés civils.

À la demande du musée de l’Armée, le photojournaliste Philippe de Poulpiquet a suivi le quotidien des hommes et des femmes qui y vivent et travaillent. En deux parcours distincts répartis sur le site des Invalides, l’exposition Invalides : mémoires de guerre interroge sur la guerre après la guerre, mettant en avant le rôle des soignants dans cet autre combat.

 

 

Une immersion dans le quotidien de l'Institution nationale des Invalides

Photojournaliste et Grand reporter pour le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France, Philippe de Poulpiquet couvre l’actualité internationale depuis 2010. Entre l’été 2017 et l’été 2018, le photographe s’est immergé dans le quotidien de l’Institution, et en révèle les dimensions médicale, sociale, humaine, historique et mémorielle.

Construit comme une chronique photographique, ce reportage suit les personnes qui font vivre ce lieu: vétérans blessés au combat lors des guerres de décolonisation ou en Afghanistan, victimes civiles d’attentats, personnel hospitalier, autorité militaire... Le colonel Jean Baby, blessé en Indochine; Geneviève Asse, engagée dans les Forces Françaises de l’Intérieur à 21 ans; Djamel, blessé lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015; Lucette Cholet, amputée enfant suite à un bombardement pendant l’exode de 1940...

Aux Invalides, sous le regard de Philippe de Poulpiquet, ces hommes et ces femmes deviennent la chair meurtrie d’un pays marqué par les blessures de la guerre.

 

Deux parcours distincts : à l'intérieur et à l'extérieur du monument

Au cœur de l’Hôtel des Invalides, l’exposition Invalides : mémoires de guerre présente au public près de 75 photographies extraites de ce reportage. Elle s’organise en deux parcours distincts visibles à l’intérieur et à l’extérieur du monument :

  • un parcours intérieur présentant des tirages originaux, produits en 2019 pour les collections de photographies de l’établissement, dans les salles du parcours Armes et armures anciennes du musée de l’Armée
  • un parcours extérieur, en accès libre, présentant des reproductions agrandies, imprimées et contrecollées sur des panneaux spécifiques, dans les douves nord longeant l’entrée principale de l’Hôtel, du côté de l’esplanade des Invalides et sur les grilles le long du boulevard des Invalides.

 

Cette exposition est organisée avec le soutien de la Société Arquus.

 

Visite privilège avec les commissaires (Annulé)

Mardi 3 novembre et mardi 1er décembre à 18h30

Une occasion unique, au cœur des salles du Musée et après fermeture au public, de décrypter avec le commissaire, les photographies présentées dans l’exposition ainsi que le rôle et la place occupée aujourd’hui par l’Institution nationale des Invalides, héritière de l’établissement créé par Louis XIV pour ses soldats blessés.

  • Durée : 1h30
  • 25 pers. maximum par visite
  • À partir de 12 ans
  • 20 € / 15 € (tarif réduit)
Fermer la popup de notification

En application des décisions gouvernementales, le musée est actuellement fermé. Toutes les activités culturelles prévues en cette période sont annulées.