La restauration de l'œuvre grand format de Dulin

À l’occasion des 350 ans des Invalides, une des œuvres majeures du Musée, "L'établissement de l'Hôtel national des Invalides" de Pierre Dulin, a fait l’objet d’une restauration fondamentale, au sein d’un atelier aménagé dans le Dôme des Invalides. Un véritable défi pour les restaurateurs qui ont dû travailler sur un carton de 21m2 !

Les travaux de restauration ont duré du 6 juillet 2020 jusque fin mars 2021.

La genèse d'une œuvre grand-format

En 1710, le peintre Pierre Dulin est chargé d’un carton de tapisserie représentant la fondation des Invalides. Cette commande témoigne de l’attachement de Louis XIV envers cette institution charitable en laquelle il voyait

« la plus grande pensée de son règne».

Achevé en 1715, le carton peint de L’Établissement de l’Hôtel des Invalides donne naissance en 1725 à une tenture des Gobelins en haute lisse. Salué par la trompette de la Renommée, le marquis de Louvois, Secrétaire d’État à la Guerre présente au Roi et au Dauphin un plan soutenu par les figures allégoriques de Minerve et de l’Architecture, tandis qu’une Victoire ailée guide un groupe de soldats invalides.

 

L'œuvre vue de plus près

La scène représentée par Pierre Dulin montre la fondation et la construction de l’Hôtel des Invalides sous le règne de Louis XIV. L’institution est destinée à loger et à soigner les soldats devenus incapables de servir en raison de l’âge, de la blessure et de la maladie. Réalisation charitable et prestigieuse à la fois, l’Hôtel sert surtout les intérêts de la monarchie : pour susciter les engagements au sein d’une armée professionnelle réglée, le souverain entend sortir les vétérans de la précarité.

Musée de l’Armée, inv. 6629 ; MV 2100, inv. 4279, AC 1555, dépôt du musée et domaine national des châteaux de Versailles et de Trianon au musée de l’Armée en 1907.

 

Dans les coulisses de cette restauration grand format

À l’occasion des 350 ans des Invalides, ce chef-d’œuvre peint du Grand Siècle a fait l’objet d’une restauration fondamentale, sous les yeux du public, au sein d’un atelier aménagé dans le Dôme des Invalides. Un véritable défi pour les restaurateurs qui ont dû travailler sur un carton de 21m2 !

Les travaux de restauration ont duré du 6 juillet 2020 jusque fin février 2021.

Dans cette interview, Isabelle Chochod, restauratrice de peintures, nous présente le carton et les premières étapes de restauration :

 

 

Les travaux de restaurations ont été organisés sur plusieurs phases qui nécessitaient d'un déplacement de l'œuvre, notamment une mise à plat pour la restauration du soutien du carton de tapisserie :

 

 

Une fois le soutien restauré, le tableau a été remis à l'horizontal pour une deuxième intervention sur la couche picturale :

 

 

L’œuvre sera ensuite numérisée en haute-définition et mise en valeur dans la salle Vauban, jadis réfectoire des soldats.

Accès avec le billet du Musée. Cette restauration bénéficie du généreux soutien de Lazard Frères Gestion et de la Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Français.

Fermer la popup de notification

Suite aux mesures gouvernementales, le musée de l'Armée est actuellement fermé au public.