Cour d’honneur

La cour d’honneur est l’espace central du site de l’Hôtel national des Invalides dans lequel se déroulent de nombreux événements et où se déploie une grande partie des collections d’artillerie et de sculptures monumentales.

De la rigueur classique…

Libéral Bruant (1631-1697), lucarnes de la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides

Longue de 102 mètres et large de 64 mètres, cette cour est la plus grande des Invalides. Témoin de l’architecture classique du XVIIe siècle, elle est fermée par quatre corps de bâtiments comportant chacun deux niveaux de galeries à arcades. Le décor foisonnant des lucarnes rompt avec la sobriété architecturale des façades et rythme la partie haute de l’édifice. Les motifs guerriers associant des figures symboliques à des trophées d’armes affirment la destination militaire des lieux.

Charles-Émile Seurre (1798-1858), Napoléon Ier

… à l’épopée impériale

Au milieu de la galerie du midi se dresse la statue de Napoléon Ier, en colonel des chasseurs à cheval de la garde impériale, œuvre de Charles-Emile Seurre. Placée en 1833 au sommet de la colonne Vendôme, elle est transférée aux Invalides en 1911. Des moulages des sculptures de l’arc de triomphe du Carrousel représentant des soldats de la grande armée l’entourent : Cuirassier par Charles-Auguste Taunay, Dragon par Charles-Louis Corbet, Grenadier de la ligne par Joseph Chinard et Sapeur des grenadiers de la Garde impériale par Augustin Dumont.

 

La galerie supérieure : un parcours mémoriel 

Accessible au public par deux escaliers situés aux angles de la cour, la galerie supérieure propose un parcours mémoriel à travers des plaques commémoratives d’unités combattantes des différentes guerres. 

Les collections d’artillerie : un patrimoine à ciel ouvert

Une exceptionnelle batterie de 60 canons classiques est aussi présentée dans cette cour. Elle retrace 200 ans d'histoire de l'artillerie de terre française et propose aux visiteurs de découvrir la fabrication des matériels, leur rôle, ainsi que l'épopée des grands artilleurs. Ces pièces prestigieuses en bronze sont toutes décorées d'ornementations héraldiques et mythologiques. Depuis les guerres de Louis XIV jusqu’aux batailles du Second empire, elles rappellent aux visiteurs le souvenir des victoires des armées royales et impériales.